retour sommaire

Laie musicienne

Château du PLESSIS-BOURRE, Ecuillé (Maine et Loire),  plafond à caisson

Peinture sur bois : truie (hure), les épaules couvertes d'une courte cape, jouant de la cornemuse pour trois sangliers dansant. XVème, restauré en 1958. 1 bourdon d'épaule en deux parties dont la seconde s'évase largement en pavillon, hautbois conique.

"La France et ses trésors", ed. Larousse, fascicule n°111 (petite photo.)
Michel Bulteau dans le "Le Plessis-Bourré, alchimie et mystère" donne une lecture alchimique de ce plafond. Cependant le chapitre sur la scène qui nous intéresse ici ne s'attarde pas sur le choix de l'instrument mais uniquement sur la nature de l'animal représenté.


suite
21